Dans le dernier numéro de la revue el-Djeich : Le principe de la souveraineté nationale pour l’algérie est l’une des composantes fondamentales de l’état

Par Y. O.

Dans son dernier numéro du mois de février, la revue El Djeich assure que le principe de la souveraineté nationale pour notre pays a été et restera toujours l’une des composantes fondamentales de l’Etat et une ligne rouge qu’il ne serait permis à quiconque de franchir, quelles que soient les circonstances ou la cause. Comment en serait-il autrement alors notre pays a sacrifié des millions de Martyrs pour recouvrer sa souveraineté, qu’il veille aujourd’hui à préserver et à défendre de toutes ses forces.

L’éditorialiste de la revue ajoute que les évènements notables, dont notre glorieuse Histoire s’enorgueillit, sont nombreux, et ce mois de février est particulièrement riche en faits marquants qui ont été décisifs dans le parcours de l’Algérie, qui traduisent l’attachement de ses hommes loyaux à notre souveraineté, et qui imposent que nous marquions une halte évocatrice. Parmi ces évènements, la commémoration de la Journée nationale du Chahid, coïncidant avec le 18 février, une journée qui glorifie les sacrifices de nos valeureux Chouhada, à jamais gravés dans la mémoire de la Nation. Une occasion qui se renouvelle chaque année, qui nous exhorte à la nécessité de sauvegarder les précieux acquis dans le processus d’édification de l’Etat algérien sur des bases solides.
Depuis, et à l’image de toutes les composantes de l’Armée nationale populaire, précise l’édito, nos forces navales ont réalisé des progrès significatifs sur la voie du développement et de la modernisation, en particulier au cours des dernières années, à la faveur de l’intérêt soutenu que leur porte le Haut commandement de l’ANP qui veille à la disponibilité des équipements modernes et avancés et d’une ressource humaine compétente. Une démarche en complète harmonie avec le projet ambitieux de développement de notre flotte navale, qui contribuera à l’augmentation de nos capacités défensives et au renforcement du corps de bataille de l’ANP, comme l’a souligné Monsieur le général d’armée, Saïd Chanegriha, chef d’état-major de l’Armée nationale populaire, en déclarant : «Les portées des démarches du Haut commandement de l’ANP ne visent pas seulement à optimiser les capacités combatives et opérationnelles de nos forces navales, en leur qualité de symbole réel de notre capacité de défendre nos eaux territoriales, mais visent également à redonner à la marine algérienne la place qu’elle mérite. Cette marine qui a vécu, à travers notre glorieuse Histoire, son âge d’or.» Notre Armée nationale populaire tire sa force, en accomplissant ses nobles missions sur plusieurs fronts, du lien existentiel étroit et profond qu’elle entretient avec le peuple algérien. Une armée qui, contrairement au reste des armées du monde, n’a pas été créée par décret mais qui est née dans le creuset d’une grandiose Révolution libératrice qui fut un exemple pour les peuples épris de liberté et d’indépendance. Il ne fait pas de doute que les acquis réalisés par nos forces armées à tous les niveaux sont le fruit de cette cohésion enracinée entre le peuple et son armée, cohésion renforcée par la décision de Monsieur le Président de la République d’instituer le 22 février «Journée nationale de la fraternité et de la cohésion entre le peuple et son armée pour la démocratie». Comme l’a tout aussi bien rappelé Monsieur le général d’armée, chef d’étatmajor de l’ANP : «Les acquis réalisés et ceux qui se concrétiseront, avec l’aide d’Allah, à l’avenir, n’auraient pu se faire si ce n’est cette cohésion éternelle entre le peuple algérien et son armée, à travers toutes les étapes de notre longue Histoire, une cohésion qui continue d’être une force préservant notre pays et sa marche vers un avenir meilleur », conclut l’éditorialiste.

redacteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

développement local durable : mission de la société civile dans la consécration de la démocratie participative

lun Fév 12 , 2024
Par G. Salah Eddine Samedi dernier depuis Ouargla, Noureddine Benbraham, président de l’Observatoire national de la société civile (ONSC), a mis l’accent sur l’importance de la société civile dans la consécration de la démocratie participative et sa participation au développement local “durable”. Présent à la salle de conférence du siège […]

You May Like

Alger 16

Le quotidien du grand public

Édité par: Sarl bma.com

Adresse: 26 rue Mohamed El Ayachi Belouizdad

Adresse du journal: 5-7 Rue Sacré-coeur Alger Centre

E-mail:alger16bma@gmail.com

Numéro de téléphone: 021 64 69 37